Biotanistes

Pauvre petiote ! Si jeune, pour devenir sorcière.

AUTEUR : Anne-Sophie DEVRIESE

GENRE : Fantasy

4eme DE COUVERTURE :

Quelque part dans le futur.

La terre est sèche. Des grappes d’humains survivent dans les dernières oasis. Terminé les ruisseaux, terminé les animaux, terminé… la domination masculine. Parce qu’elles semblent être les seules à survivre à une maladie qui décime l’humanité, les femmes ont pris le pouvoir et les hommes sont relégués au rang de reproducteurs.

Rim, jeune sorcière élevée au convent, voit son premier saut dans le passé approcher avec impatience et fébrilité : et si elle n’atterrissait pas en zone utile et devait renoncer pour toujours à voyager dans le temps ? Et puis, qui est Alex, cette nouvelle venue qui la déroute tant, la pousse à reconsidérer ses certitudes ? Et si… Et si les hommes, en vérité, pouvaient survivre au fléau ?

POURQUOI CE LIVRE ?

Ce livre m’a été proposé dans le cadre de mon partenariat avec les Editions Actusf. La magnifique couverture, le pitch et une vidéo sur le facebook d’ActuSF sur l’autrice m’ont donné envie de découvrir ce qui se cacher derrière ce titre. Merci aux éditions ActuSf pour cette découverte.

MON AVIS

Dans une monde post-apocalyptique, un fléau s’est répandu. Seules certaines jeunes filles y survivent. Le monde doit se réorganiser et les survivantes ont pris le pouvoir tentant de redonner espoir à l’Humanité dévastée par la planète devenue aride. Ces survivantes ont également un « don »: celui de sauter dans le passé. Peut-être y trouverons-t-elles un avenir ?

On découvre ce nouveau monde à travers les yeux de Rim, jeune survivante en apprentissage au sein du couvent des « sorcières ». Les « sorcières » ce nom que l’on donne aux survivantes , celles que le fléau ne tue pas, celles sur qui l’humanité compte pour entrevoir un avenir meilleur. Il est amusant de voir le pouvoir d’un mot. Le mot « sorcière » nous évoque énormément de choses et l’autrice joue la dessus comme ses protagonistes d’ailleurs, certaines étant baptisées du nom de célèbres sorcières. Une manière peut être de faire un pied de nez au passé où ces noms étaient craints.

Le choix des prénoms des personnages est aucunement délibéré et l’autrice nous glisse par ce biais énormément de références à la magie, à la mythologie, aux contes. Elle pose ainsi les fondations de son histoire, de NOTRE histoire en fait tellement ce futur dévasté parait plausible.

L’autrice a bâti un énorme panel de personnages complexes et elle prend le temps de nous les présenter, de nous les faire connaitre et comprendre. Elle installe doucement son intrigue pour nous permettre de mieux la savourer.

Rim ,à travers son regard novice, nous pousse à nous interroger sur cette nouvelle société et son bienfondé. Elle se pose les questions que personne n’ose poser et tente de comprendre la raison de ces interdits dictés par ce nouvel ordre établi. On s’identifie facilement à elle et elle pose toujours les questions que le lecteur se pose au cours de sa lecture. Une manière intelligente de nous immerger encore un peu plus dans le récit.

Olympe, elle nous offre un autre regard. Celui de ceux qui craignent les sorcières et qui ont été élevés dans la peur de l’inconnu. Son éducation et sa vision du monde vont avoir un influence énorme sur ces actes. J’ai personnellement foncièrement détesté ce personnage mais j’ai adoré la détester.

Au fil des pages, je suis devenue une grande fan de Iseult et de ses apparitions toujours inattendues. Cette vieille sorcière qui a le don d’arriver par surprise pour lancer des piques et s’en allait (ou pas d’ailleurs) m’a beaucoup fait sourire. Elle a apporté un peu de légèreté à ce récit aux thèmes multiples.

Car au delà de l’intrigue où l’arrivée de la mystérieuse Alex chamboule la petite vie de Rim. L’autrice nous fait réfléchir sur des thèmes ô combien actuels.

Ce monde, notre futur ravagé par un fléau mais aussi par la sécheresse. Les abeilles ont disparues, le bois est une denrée rare, l’Humanité a tout dévastée par ses actes et si c’était cela qui avait réveillé cette maladie. Cela raisonne tellement avec notre monde actuelle que cela en est effrayant.

L’autrice nous dépeint un nouveau monde où les femmes ont pris le pouvoir et où les hommes ne servent qu’à la reproduction. Une inversion des rôles faite de manière intelligente et non caricaturale qui permet de souligner la différence de traitement des hommes et des femmes. Un récit résolument féministe qui s’inscrit parfaitement dans l’air du temps. J’ai beaucoup aimé la revisite des contes populaires.

Pour finir, l’autrice évoque la culture et la liberté d’expression. En effet, lors de leurs sauts les sorcières ne doivent rapporter que des éléments jugés utiles pour ce nouveau monde. Mais qui peut juger si tel écrit est essentiel ou non ? Le nouvel ordre établi, régime quasi totalitaire décide de tout et les entorses faites aux libertés individuelles , intellectuelles nous ramènent à un passé qui ne faut pas oublier.

EN BREF

Si certains pourront regretter une mise en place lente de l’intrigue, cela n’est pas mon cas. Ce rythme est nécessaire, il permet de nous familiariser avec ce nouveau monde et ses différents aspects. L’autrice installe tranquillement mais surement son intrigue rondement menée. Les thèmes abordés sont multiples: égalité des sexes, culture, écologie , gestion des ressources. Ce récit est un bon moyen de nous questionner sur notre société actuelle et sur où toutes nos actions (ou manque d’actions) vont nous mener. Un 1er roman brillant que l’on n’oublie pas tant il raisonne avec l’actualité.

Vous pouvez le retrouver ici : Editions Actusf ; Leslibraires ; Eyrolles ; Cultura ; Bookeenstore

C’EST UN PEU COMME

Les Evaporées de Cécile Duquenne : Dans un monde post-apocalyptique, Nox retourne à la surface ravagée par les radiations pour tenter de sauver des mères et leurs enfants.

Le dernier souffle de Mélanie Desforges: Chris tente de survivre et de sauver ses enfants dans un monde plongé dans le chaos suite à un hiver volcanique.

4 commentaires sur “Biotanistes

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :